Le potentiel de la “Californie de l’Europe”

*En cliquant sur le bouton ci-dessus, j’accepte que mon e-mail saisi soit utilisé, traité et exploité pour que je reçoive la newsletter gratuite Antagonistes. A tout moment, vous pourrez vous désinscrire de De Antagonistes. Voir notre Politique de confidentialité.

C’est le matin au Portugal…

À Lisbonne, vous avez un tas de construction et de réaménagements.

Paraît-il, ce sont les Russes, les Chinois, les Français, et les Anglais. Ils viennent et achètent l’immobilier, qui est encore bon marché par rapport aux villes telles que Londres ou Paris.

Ensuite, ils transforment l’immobilier en appartements de luxe, en hôtels, ou en bureaux d’entreprise.

Les gens locaux suspectent que ce n’est qu’une manière de blanchir de l’argent.

Il est vrai que pour les Chinois et les Russes, paraît-il, mettre l’argent dans un pays étranger apporte plus de sécurité… Leurs actifs peuvent être hors d’atteinte de leurs ennemis et des autorités.

Ce qui est indéniable, c’est que votre argent va nettement plus loin au Portugal qu’en France…

Son climat en fait une “Californie de l’Europe.”

Et en incluant le fait que les pensions de retraite, pour les étrangers, sont exemptées d’impôts, ce n’est pas surprenant qu’un tas de gens y soient attirés.

En fait, le pays n’a sans doute rien vu de tel depuis plusieurs décennies.

Alors que le capital, auparavant, avait tendance à fuire le pays… il est maintenant en train de s’y déverser par torrents.

Et le potentiel du Portugal n’est peut-être pas expiré…

Un collègue avec lequel je travaille dans le domaine de l’immobilier, Ronan McMahon, a rapporté dernièrement à propos du Portugal :

“Vous pouvez encore profiter de prix dignes d’une crise économique au Portugal…

“L’opportunité pour l’immobilier au Portugal se trouve surtout sur les côtes touristiques, en particulier l’Algarve.

“J’ai d’abord commencé à regarder et à recommander des opportunités dans des appartements en 2012. L’une de ces opportunités coûtait 177.000 euros en 2012. À présent, elle vaut 285.000 euros. En plus vous auriez récolté 29.000 euros par an de revenu locatif.

“Le pays dispose d’un vent en poupe… 18,1 millions de nuitées réservées par des touristes en 2016.”

Ronan est moins convaincu par la ville de Lisbonne… C’est sans doute l’un des premiers endroits que se rendent les “gros” qui veulent déverser des millions d’euros sur de l’immobilier de luxe.

Lui, il préfère les zones plus vacancières, en bord de mer, qui attirent une clientèle régulière venant d’Europe du Nord… et c’est ce qui l’intéresse dans l’Algarve (la zone la plus au Sud du Portugal).

Même à Lisbonne cependant, bien que les prix aient grimpé… vous êtes encore à 60 % à 70 % des prix parisiens.

Où est-ce que je veux en venir ?

Je veux vous introduire à un thème de l’investissement qui va revenir…

C’est l’un des principaux thèmes que nous regardons pour les actions, l’immobilier, etc.

Mon collègue Ronan appelle ce thème “La Route du Progrès.”

Un autre avec lequel je travaille préfère parler de placements sur les “Chiens galeux de la Terre.”

Mais grosso-modo, l’idée est que vous serez rémunéré à terme en entrant sur les marchés qui sont en train de faire une progression depuis des niveaux ultra-bas, vers un niveau plus moyen.

C’est en train de se produire au Portugal…

Nous pensons que cela peut se produire au Nicaragua, comme nous l’avons évoqué précédemment (nous y avons investigué des ventes de propriétés).

Mais cela a lieu partout… Le gros du problème n’est pas forcément de le voir… mais de savoir comment faire pour en profiter.

À qui parler… à qui faire confiance… en quelle mesure décider d’être impliqué versus “acheter et oublier.”

Nous y reviendrons.

Cordialement,

Henry B